Newsletter

 Les groupes ethniques
 
Depuis près de 300 ans, des minorités ethniques se sont installées en Thailande, au Nord-Ouest du pays, dans la région de Chiang Mai.

Karen, Lahu, Akha, Lisu, Hmong ...victimes de la répression et des troubles  vécus dans leurs pays, Birmanie, Laos ou Chine,  sont venus se réfugier le long de la frontière, côté Thailande, où ils vivent regroupés dans des villages où les conditions de vie ne sont pas toujours faciles.

Ils vivent principalement de la riziculture, de l'agriculture, de l'élevage.

Chaque groupe  a gardé ses traditions, son type d'habitat, maisons sur pilotis pour certains, au niveau du sol pour d'autres, beaucoup d'enfants animent ces villages ainsi que les poules, cochons et chiens. Certains sont très pauvres (Lizus) et vivent dans des endroits très isolés et dans un total dénuement. Les maisons sont sommaires, les terres cultivables quasi inexistantes et ils vivent essentiellement de la chasse et de la pêche quand la rivière n'est pas trop éloignée.

Dans certains villages le gouvernement thailandais a créé des fermes organiques où l'on apprend de nouvelles techniques de culture maraîchère, adaptées à leurs terres et destinées à alimenter le pays de produits bios et à supprimer définitivement la culture de l'opium.

La réputation de la créativité de ces groupes au niveau artisanal  n'est plus à faire. On trouve un très grand choix de superbes articles colorés, de qualité, faits main qui raviront les touristes à la recherche de petits souvenirs.


 
 
 
 
         
 
 
 Extrait d'un article de forumthailande
 
En dehors des Thaïs, 38 groupes ethniques minoritaires (2 % de la population, soit 1,1 million de personnes) vivent aujourd’hui en Thaïlande . Chacun possède sa propre culture et son propre langage.

Ces nombreuses langues sont regroupées en trois familles linguistiques basées sur des similarités de grammaire et de vocabulaire dues à l’emploi d’un même proto-langage ou langage originel. Ces dernières sont la famille Austro-Asiatique (Munda-indien, Nicobarais, Mon-Khmer, Malais), la famille Austro-Thaïe (Austronésien, Thaï-Kadaï, Miao-Yao) et la famille Sino-Thibétaine (Chinois, Thibéto-Birman). 

Les tribus montagnardes sont aujourd’hui dispersées dans 20 provinces  et 75 districts. C’est le « Tribal Research Institute » qui depuis le milieu des années 70, est chargé de recenser le nombre de membres que compte chaque tribu.
 
Les 10 plus importantes sont: 

 1.KarenSgaw                  2. Kui   
 3. Mon                              4. Hmong   
 5. KarenPwo                    6. Lahu   
 7. Akha                             8. Htin     
 9. Mien,Yao                      10. Lisu     
 
 
Quelques infos récentes sur les ethnies montagnardes:
        
En 2007, le Thaïlande compte 63 884 000 habitant. Pour un touriste qui s'y rend pour la première fois, pas facile de se repérer quant au peuplement: des thaïs, des chinois, des minoritaires, etc...

Donc, petit tour d'horizon (je reviendrais plus tard en détail sur chaque ethnie). On commence par une revue des 6 tribus montagnardes qui font parties des 38 minorités que compte le royaume (soit env 1,2 millions de personnes).

A part les 300 000 Karens installés en Thaïlande depuis presque 3 siècles, la majorité des "tribaux" sont arrivés après 1900 (1er village Akha par exemple érigé en 1904) puis surtout après la Seconde Guerre Mondiale, chassés par les combats qui ensanglantaient la Birmanie (dès 1949) et le Laos (années 70).


Il y a 38 minorités ethniques en Thaïlande:

Parmi les 38 minorités, il faut distinguer 4 groupes:

1/ Les minorités installées en Thaïlande depuis très longtemps (la majorité des 38 ethnies citées ci-dessus), souvent même avant les Thaïs (dont les principales vagues d'immigration sur le territoire qui constitue l'actuelle Thaïlande se situent entre le 11e et 13e siècle après JC), Cham, Khamu, etc... sont aujourd'hui complètement "thaïser" et leurs villages sont impossibles à différencier des villages thaïlandais. Même si leurs origines les font provenir soit du Laos, soit de Birmanie, soit même de Chine, les contacts avec ces liens ancestraux ont été totalement oubliés.

2/ Les Tibétos-Birmans (Lisu, Akha, Lahu) et les minoritaires d'origine Austro-thaie (Hmong et Yao surtout) que l'on appelle ici "tribus montagnardes": ce sont les plus connus !... Ils sont arrivés au 19e et 20e siècle chassés par les combats et les troubles qu'ont vécu leurs états respectifs;

- Ainsi, le premier village Akha est répertorié en Thaïlande en 1903, le second en 1925. La majorité des Akha sont arrivés en Thaïlande après 1945.

- Les premiers Lahu Shehleh arrivent de Birmanie vers 1875 puis les Lahu Na s'installent au Siam vers 1920 (les Lahu Shi après la Seconde Guerre Mondiale)...

- Les Lisu, quand à eux, entrent au Siam à la fin du 18e siècle mais seulement quelques familles vivent dans la région du Doi Chang en 1920. La plus grosse migration se fait après 1949 avec les débuts des problèmes en Birmanie.

- Les premiers Hmongs sont arrivés au Siam vers 1880 chassés du Yunan par les Chinois même si leur véritable arrivée en masse du Laos se situe après 1975 avec la prise du pouvoir par les communistes (Pathet lao) qui ont commencé à les massacrer (les Hmong étaient les alliés des Américains durant la guerre donc les ennemis des communistes !)...

- Enfin, les Yao (Mien) commencèrent leur descente vers le Sud à partir de la Chine au 19e siècle avec l'expansion du commerce de l'opium et surtout avec la répression Mandchou contre les peuples des montagnes. ils entrèrent au Siam au début du 20e siècle.

3/ Les Karen Sgaw et Paw qui vivaient depuis des siècles à l'Est de la Birmanie sont une des "tribus montagnardes" les plus anciennes en Thaïlande. Chassés par les combats qui opposaient les Birmans et les Thaïs, ils commencèrent à traverser la rivière Salaween au 18e siècle et se fondirent parmi les ethnies Lawa et Yuan (Thaïs du Nord) qui leur ressemblaient.

4/ Les plus récemment arrivés sont les Palaung, les Kayaw et les célèbres Padong ("Femmes girafes") qui s'enfuient de Birmanie depuis le début de la guerre (début des années 50) entre la junte militaire et les minoritaire de l'Est... Leur arrivée massive en Thaïlande s'est faite après 1970 et continue de nos jours...
 
 
 
Pour une documentation approfondie sur ce sujet,  lire l'article de "Manu" en suivant ce lien ... passionnant!